Actus‎ > ‎

Mariage homo, croissance économique

publié le 3 juin 2011 à 07:21 par Romain Donda   [ mis à jour : 4 juin 2011 à 03:53 ]
Depuis quelques années, la France cherche sa croissance un peu partout.
Emplois aidés dans le projet du PS, chasse aux gaspillages à droite, on nous dit que les marges de manoeuvre sont très faibles et qu'il faut se serrer la ceinture, "travailler plus pour gagner plus", travailler plus longtemps et supprimer discrètement (ou pas) notre sécurité sociale… Et pourtant, il y a des sources de croissance que beaucoup préfèrent ignorer pour ne pas froisser leur électorat traditionnel.
Et si le mariage homo était une source de croissance importante ?


Petit calcul purement économique : 
Le marché du mariage représentait 3 milliards d'euros en 2009, sans compter les marchés dépendants : listes de mariages, voyages de noces.
Selon plusieurs études, le nombre d'homosexuels est estimé entre 1% et 25% de la population. En considérant qu'il est aujourd'hui peu probable d'obtenir des chiffres précis sur un sujet (encore) aussi tabou, réduisons volontairement ce chiffre à 10% d'homosexuels potentiels, chiffre réduit à nouveau à 5% (dans l'hypothèse ou les homos se marient moins que les hétéros par peur d'assumer en public). 

5% de 3 milliards ça donne 150 millions d'euros par an, en plus dans l'économie, toujours sans compter les listes de mariages et les voyages de noces.

150 millions c'est 4000 emplois
150 millions c'est presque le montant des revenus publicitaires estimés de Twitter pour l'année 2011 (en $)

Au-delà de l'économie 
Certains répondrons qu'il n'y a pas que l'économie qui compte et que cette loi soulève bien d'autres questions, 
et nous entendrons, encore une fois, des arguments datés de plus de 10 ans, avant le vote du Pacs, sur la famille traditionnelle, le droit de l'enfant, le devoir des parents, l'instabilité supposée des couples homos, la supposée vie "festive" des homos, qui n'auraient pas le droit au mariage et au divorce juste parce qu'ils ne sont pas faits pour avoir des enfants ?

Répondez à tous ces arguments, que puisque les homos n'ont pas le droit d'avoir des enfants, 100% des maltraitances sur enfants sont, de fait, commises par des hétéros et 100% des divorces sont hétéros. Répondez-leur que si l'être humain n'était là que pour procréer, la contraception n'existerait pas. Et à ceux qui sont contre le mariage, dites-leurs que les homos ont le même droit à être malheureux que les hétéros.

Le mariage homo était approuvé par 61% des français en 2010, et est aujourd'hui autorisé dans 10 pays.
Il est temps que la France, pays des droits de l'Homme, cesse de mettre à l'écart une partie des citoyens, sans aucune raison valable. 

Si les arguments humains ne vous suffisent pas, faites le au moins pour l'économie, faites le pour créer des emplois.

Agir 
  • Le 9 juin prochain, l'Assemblée Nationale est invitée à se prononcer pour ou contre le mariage homo.
    Un rassemblement est organisé devant l'Assemblée Nationale le 8 juin 2011 à 18h30, tous les couples, hétéros, homos, bi, sont invités à se réunir  vêtus de blanc, pour marquer leur soutien à cette mesure. 
  • Le collectif "Action pour l'Egalité" (dont Business for Equality fait partie) propose une action "La France adopte enfin le mariage gay", à retrouver sur Facebook